l'histoire de la femme dans le sport

L'histoire du sport a mis du temps avant de pouvoir être déclinée au féminin.

Kallipateira, un nom qui porte toute l'histoire de la femme dans le sport. En 440 avant J-C, elle dut se déguiser en homme pour pouvoir accompagner son fils aux Jeux Olympiques et heureuse de voir son fils victorieux à Olympe, sa tenue se défit et dévoila son corps féminin. Dès lors, il fut décidé que les athlètes concourraient nus pour prouver qu'ils étaient bien des hommes !

Cela parait risible aujourd'hui et pourtant… De nos jours, c'est l'inverse qui se produit, car des tests ont été mis en place pour s'assurer qu'un homme ne se fait pas passer pour une femme au cours d'une compétition ! Il faut attendre 1427 pour que Margot la Hennuyère remporte une compétition de l'ancêtre du tennis, le jeu de paume. Mary Stuart, reine d'Ecosse, fit parler d'elle en participant à une compétition de golf très peu de temps après le décès de son époux, tout en étant la première femme inscrite à ce tournoi.

Au fil de l'histoire, le sport féminin a mis beaucoup de temps pour être accepté.

En 1882, une loi est promulguée indiquant que « l'école primaire peut et doit faire aux exercices du corps une part suffisante pour préparer et prédisposer les garçons aux futurs travaux de l'ouvrier et du soldat, les jeunes filles aux soins du ménage et aux ouvrages des femmes ». La loi n'est pas très flatteuse pour les femmes ! Pourquoi ne pas oser dire aussi que les femmes ont des poignets souples pour bien manier les aiguilles à coudre ! Les femmes prennent donc leur place dans plusieurs disciplines sportives et n'ont plus besoin de se cacher pour pratiquer. Il faut tout de même attendre des décennies pour que l'histoire des femmes dans le sport évolue. Jusque là, les femmes qui participaient à des compétitions devaient porter des jupes longues pour pratiquer. Il faudra qu'Amélia Jenks Bloomer invente le bloomer pour que les femmes puissent porter un short, bien plus pratique pour faire du sport ! En 1900, de rares sports, comme le tennis et le golf, ouvrent la porte des Jeux Olympiques aux femmes. Les femmes resteront encore un temps juste admises pour des démonstrations, leurs qualités physiques étant dévalorisées et rabaissées, car comparées à celles des hommes.


l'histoire de la femme dans le sport

La vision sur le sport féminin n'a évolué qu'à partir du XXème siècle et uniquement après de longues et fastidieuses péripéties.

Le regard des hommes vis-à-vis des femmes sportives se résume à la phrase que Pierre de Coubertin a prononcé en 1912 «Les jeux olympiques devraient être réservés aux hommes, leur rôle (celui des femmes) avant tout devrait être de couronner les vainqueurs». Il a fallu de longues batailles pour pouvoir faire la place aux dames. En 1917, est créée la Fédération des sociétés féminines sportives de France qui ouvre enfin la porte aux femmes dans plusieurs sports. Les jeux Olympiques de 1928 verront 277 femmes participer au milieu de 2606 hommes. Le ski, le tennis, le basket ont été parmi les premiers sports à voir des femmes sacrées championnes, bien souvent avec des performances quasi identiques à celles des hommes. La politique a su reconnaître la place des femmes dans le sport et le Ministère des Sports a souvent été confié à des femmes politiques, bien souvent issues d'un milieu sportif. Les sponsors ne s'y trompent pas ! Ils ont bien compris l'impact qu'avait l'image féminine sur le sport et ciblent de nombreuses campagnes publicitaires sur ce phénomène. La femme trouve enfin sa juste place. Et ce n'est pas fini...